Johann Rivat – Galerie Metropolis

JOHANN RIVAT
« On ne ment jamais sans le savoir »*


Galerie Metropolis
du 8 septembre au 31 octobre 2016


“Les tableaux de J.Rivat sont tendus dans la pure tradition de la peinture d’histoire pour célébrer le romantisme de la révolte. J.Rivat brouille la réalité de la narration chronologique : « pointes de présent et nappes de passé »** se mélangent dans une folle ronde des disparates.
Les images-temps de J.Rivat explorent une dimension diagonale « où le passé ne succède pas au présent qu’il n’est plus, mais coexiste avec le présent qu’il a
été »**

Les scènes représentées sont comme les facettes cristallines des histoires et de toutes leurs diffractions virtuelles faites de ressemblances, souvenirs, réminiscences..

Les dernières peintures de J.Rivat dévoilent l’artificialité de la peinture : être la réalité tangible de la surface peinte, en même temps que les reflets virtuels connectés simultanément à l’intérieur de l’image.

Pour J.Rivat notre temps présent n’est pas une succession d’épisodes mais la coexistence constante d’une actualité et d’une virtualité.”

* V. Jankelevitch, Traité des vertus, Flammarion 1993
** G. Deleuze, L’image-temps, Editions de minuit 1985

 

Galerie Metropolis
du 8 septembre au 31 octobre 2016
16, rue de Montmorency
75003 Paris

Plus d’informations : www.galeriemetropolis.com